Plus efficace que l’émoji, le gif animé envahi les publications d’articles, les statuts et autres posts sur les réseaux sociaux et on doit bien l’avouer, chez Penrose on ADOOORE ça ! Très éloquent pour illustrer une émotion ou une situation, ces petites séquences donnent immédiatement un aspect humoristique aux propos ce qui nous fait bien rire et ceux qui ont visité notre site n’ont pas pu passer à côté…

Après le retour en force du gif animé ces dernières années, un nouveau phénomène donne de la hauteur à ces bons vieux gifs…les cinémagraphs !

Plus esthétique, le cinemagraph se répand sur le web et donne un nouveau sens l’illustration digitale : explications.

1. Qu’est-ce qu’un Cinemagraph ?

2. Comment et pourquoi l’utiliser ?

3. Convaincus, vous voulez le votre ?

QU’EST-CE QU’UN CINEMAGRAPH ?

Inventé en 2011 par Kevin Burg (photographe) et Jamie Beck (spécialiste de l’animation), le cinemagraph est donc avant tout une image. Appelé aussi « gif artistique, cette photographie à priori fixe permet de créer un effet de mouvement sur un point précis du visuel, grâce à une vidéo montée en boucle.

Renforcée par des photographies de haute qualité, l’animation subtile d’une seule partie de l’image, donne une impression de vidéo sans les désavantages de cette dernière.

Il peut ainsi être utilisé pour illustrer aussi bien une newsletter, qu’un site web ou encore un post sur les réseaux sociaux et dépasse même l’univers du digital en s’invitant dans des oeuvres artistiques comme les clips vidéos à l’instar du titre des Casseurs Flowters « Des histoires à raconter ».

Très esthétiques et poétiques, ces gifs nouvelle génération, accrochent l’œil des lecteurs et permettent d’accroitre le taux de clics de vos messages. En effet, plusieurs études ont démontré que les messages animés obtenaient jusqu’à 25% de clics en plus par rapport à un message non animé ; Alors pourquoi s’en priver ?

COMMENT ET POURQUOI L’UTILISER ?

Alors que l’impact des images sur les campagnes publicitaires n’est plus à prouver, le cinemagraph donne un nouveau souffle à l’illustration digitale. Les mouvements subtiles et la poésie qui se dégage de ces animations, captivent ceux qui les contemplent.

Habillement placés dans un emailing ou en spider de site internet, ils renvoient un message fort tout en gardant l’attention du visiteur. Plus travaillé et moins agressif que les gifs où toute l’image est en mouvement, le cinemagraph intrigue.

Mais comme il ne faut pas abuser des bonnes choses, il est évident que nous déconseillons d’utiliser plusieurs cinémagraphs par publication car ces photos n’illustrent pas un propos précis, comme peuvent le faire les gifs, mais servent uniquement d’illustration.

A noter, ce type d’animation se prête parfaitement à l’univers du luxe.

CONVAINCUS, VOUS VOULEZ LE VOTRE ?

Si vous êtes branché 100% home made, voici quelques astuces pour réaliser votre premier cinemagraph comme des grands.

  • Clipets, par Microsoft Research : Très simple d’utilisation, une fois votre vidéo effectuée, il ne reste plus qu’à l’uploader dans le système. En suivant les instructions, vous arriverez sans difficulté à effectuer le montage de votre cinemagraph.
  • Pour les plus « manuels » d’entre vous, vous pouvez également monter votre cinemagraph sur Photoshop CS5 en partant d’une simple vidéo faite à partir de votre smartphone.

Petit conseil, tout de même, pour effectuer votre vidéo, nous conseillons de bien stabiliser votre appareil en utilisant un trépied par exemple et de faire attention aux variations de lumière lors du tournage. En effet, le secret d’un cinemagraph réussi, réside dans le fait qu’on ne doit pas voir la différence entre la partie fixe et la partie vidéo pour donner cette illusion de photo animée.

Si le DIY n’est pas votre truc : appelez nous ! Vous l’avez compris, nous sommes totalement fans du concept donc n’hésitez pas !

Maintenant que le cinémagraph n’a plus de secret pour vous, vous pouvez allier avec poésie, illustration et technologie et être à la pointe du marketing digital. YEAH !

Répondre